Manger du poisson pour prévenir Alzheimer

Le poisson est bénéfique dans la prévention de la maladie d’Alzheimer, selon une étude des chercheurs de l’Université de Pittsburgh présentée lors du congrès de la Société nord américaine de radiologie.

L’étude a été réalisée auprès de 260 patients tous âgés d’au moins 71 ans. Dans le groupe, 163 consommaient du poisson grillé ou cuit à la vapeur au moins une fois par semaine.

Le cerveau de ces personnes présentait un important volume de matière grise dans plusieurs parties de leur cerveau : le signe, pour les chercheurs, que leur système nerveux ne risquait pas d’être atteint par la démence.

La consommation du poisson pourrait prévenir l’apparition de la maladie d’Alzheimer et d’autres types de maladies liées à la démence. Pour protéger les capacités mentales et lutter efficacement contre la maladie d’Alzheimer, il faut consommer au minimum une fois par semaine du poisson grillé, braisé, fourré ou même cuit à la vapeur. Cela permettrait de diviser par cinq les risques de présenter des troubles du cerveau.

Ce contenu a été publié dans L'actualité de la santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire