Obésité, diabète, maladies cardiovasculaires : le rôle des boissons sucrées

Il y a quelques mois le gouvernement envisageait une taxe supplémentaire, notamment sur les boissons sucrées, afin de lutter contre le surpoids. Des experts canadiens affirment que les boissons sucrées ont un rôle encore méconnu dans l’obésité, les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Les experts de l’ICCR (la Chaire Internationale sur le Risque de Maladies Cardiométaboliques) affiliés à l’Université de Laval au Québec ont établi que le fait de boire au moins une boisson sucrée par jour augmente le risque d’avoir une maladie cardiovasculaire, un diabète ou, tout simplement… un gros ventre.

Le risque dépend des « individus et et de leurs autres facteurs de risques. Evidemment plus on commence tôt, plus on augmente les risques, » explique Patrick Serog, médecin nutritionniste et auteur de nombreux livre sur la nutrition. »Le fait d’accumuler de la graisse à l’intérieur de l’abdomen est un facteur de risque cardiovasculaire. Il y a des hypothèses qui laissent penser que cette graisse joue un rôle nocif sur les artères. »

Ce contenu a été publié dans L'actualité de la santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire